Alzheimer, Parkinson : Comprendre ces deux maladies

Alzheimer, Parkinson… L’évocation de ces deux maladies neurodégénératives agite le spectre de la dépendance. Le point sur les symptômes et les aides pour ne pas dramatiser.

Maladie d'Alzheimer

Ne pas confondre Alzheimer et Parkinson

La maladie d’Alzheimer se caractérise par des troubles de la mémoire et du jugement, ainsi que par une désorientation dans le temps et l’espace. Dès les premiers signaux d’alerte, le sénior ou sa famille doit consulter un médecin qui pourra souvent les rassurer, car il peut s’agir d’une autre maladie présentant des symptômes proches. Le diagnostic de la maladie d’Alzheimer ne doit pas être porté devant de simples troubles de la mémoire.

La maladie de Parkinson, une affection liée à l’altération de certaines cellules du cerveau, se manifeste par des troubles de la mobilité et des tremblements qui rendent les malades « prisonniers de leur corps ». Là encore,, pas de conclusions hâtives, il peut s’agir d’un simple syndrome parkinsonien.

Des traitements accessibles

Les maladies neurodégénératives font l’objet d’études poussées. Elles ne permettent toujours pas de « guérir », mais il y a de l’espoir pour une thérapie génique expérimentés actuellement en France métropolitaine. Les traitements médicamenteux actuels, traditionnels ou novateurs, ralentissent l’évolution de la maladie. Un plan national Alzheimer a été mis en place dès 2007 et l’association France Parkinson a concrétisé le plan national Parkinson 2011-2014. Chaque année, une Journée Mondiale consacrée à chacune de ces maladies permet de présenter les avances concrètes de la recherche.

Des associations actives

Dans chaque région, des personnes dévouées se consacrent à améliorer le quotidien des patients et de leurs familles. Les associations sont généralement contactées par un conjoint ou une équipe médicale pour aider au maintien à domicile, le souhait le plus cher des malades.

Elles accompagnent aussi les personnes en situation de petite ou grande dépendance dans leur demande d’aide auprès de la Commission de Reconnaissance du Handicap et de la Dépendance (CRHD), puisque la loi du 7 janvier 2009 porte « création d’un régime d’aides en faveur des personnes en situation de handicap et des personnes en perte d’autonomie ».

Le Gyrogloble : Un gant contre les tremblements de Parkinson

Un jeune étudiant en médecine de l’Imperial College School de Londres a conçu un gant capable de venir en aide aux patients atteints de la maladie neurodégénérative de Parkinson. Une fois porté, il limite les tremblements. Le Gyroglobe tire son nom du gyroscope miniature placé sur le gant. Il se charge d’analyser les mouvements et par un ingénieux système électronique, il parvient à stabiliser les mouvements incontrôlés de la main.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *