4 bonnes raisons de faire du sport après 60 ans

Passé un certain âge, le corps devient moins souple, il se fatigue et se fragilise. Cela entraîne maux de toutes sortes, prise de poids et maladies. Si l’on veut éliminer ces effets et garder son autonomie, conserver – voire commencer – une activité physique est le meilleur des remèdes.

Seniors qui font du sport en couple

1. Ça renforce la mobilité et l’équilibre

Si les chutes constituent un réel problème de santé publique (une personne sur deux de plus de 65 ans en est victime avec des conséquences désastreuses allant jusqu’à l’invalidante fracture du col du fémur), faire de l’exercice contribue à limiter ce problème en renforçant le tonus musculaire, notamment au niveau des bras, des jambes et du dos, le corps devient plus souple, plus robuste, et retrouve une meilleure coordination.

2. Ça réduit les risques de maladies

Bon pour le cœur et les vaisseaux, le sport divise par deux à trois les infarctus et AVC (accidents vasculaires cérébraux), réduit le mauvais cholestérol, le diabète et l’hypertension… En stimulant la masse osseuse, le sport agit également contre l’ostéoporose, l’arthrose, et réduit le risque de fractures. De plus, il renforce les défenses immunitaires.

3. Ça favorise les rencontres

En pratiquant une activité collective, ou bien simplement en marchant le long de la mer ou en nageant, on croise des personnes qui ont le même style de vie et avec lesquelles on aura des affinités. En favorisant les liens sociaux, le sport constitue un bon remède contre l’isolement et la solitude, sans compter qu’il permet de se divertir et d’occuper son temps libre.

4. Ça stimule le cerveau… et booste le moral

Le mouvement et l’effort augmentent les capacités de mémorisation et de réflexion. De plus le cerveau étant mieux oxygéné, la dépression et le stress se dissipent, les tensions s’apaisent. Le sport embellit la silhouette, réveille le cerveau et… donne la pêche !

Du sport, oui mais lequel ?

Bien entendu, on ne parle pas de sport extrême mais d’une activité régulière pour entretenir ses muscles et assouplir ses articulations… Pas la peine non plus de passer des heures à transpirer dans une salle de sport ou de faire un jogging tous les jours, de simples petits exercices permettent de se muscler, garder la ligne et la santé.

  • Marcher quotidiennement une demi-heure pour faire quelques courses, poster une lettre ou promener son chien. C’est un moyen efficace et agréable de garder la forme sans souffrir. Pour rentrer, préférez l’escalier à l’ascenseur, à moins que vous n’habitiez en haut d’une tour…
  • L’aquagym ou la natation sont des sports qui musclent en douceur, sans risque pour le dos et sans courbatures ! En retroussant pantalons et jupes, on peut aussi marcher dans l’eau , sans forcer… l’effet massant de l’eau réduit le stress et la tension dans les articulations.
  • Pratiquer du yoga pour entretenir sa force et sa souplesse grâce à des postures et des exercices respiratoires. De plus en plus populaire chez les séniors, le yoga permet en outre d’améliorer son équilibre, et ses vertus relaxantes ne sont plus à démontrer.

Conseils de prévention

Avant de commencer une activité physique, il est important de consulter un médecin pour faire le point sur ses conditions physiques et être guidé dans les activités qui sont bonnes pour soi. De plus, il faut écouter son corps, il n’est pas nécessaire de se faire mal en forçant sur un mouvement, faire des échauffements avant chaque exercice, terminer par des étirements et si on ressent la moindre gêne, ne pas hésiter à s’arrêter. Enfin, indispensable et incontournable : s’hydrater ! Avec de l’eau, rien que de l’eau, on oublie les boissons sucrées.

Garder la ligne malgré la ménopause

Vers 50 ans, les femmes parviennent à l’âge de la ménopause. Les modifications hormonales se font progressivement, s’accompagnant de troubles physiques et psychologiques plus ou moins importants, et, souvent, d’une légère prise de poids.

Le corps change : dorénavant, les graisses de répartissent différemment. Elles s’accumulent désormais plus fréquemment au niveau du ventre et des hanches qu’au niveau des cuisses et des fesses. La masse musculaire diminue au profit de la masse graisseuse. Le corps a plus de difficultés à éliminer les déchets et toxines, brûle moins d’énergie et a tendance à stocker.

Pour limiter ces effets et maîtriser la ligne, il convient donc d’adopter quelques réflexes :

  • Adapter son alimentation à ses nouveaux besoins : on évite le grignotage et on se fait plaisir en privilégiant fruits et légumes.
  • Réduire sa consommation de sel : cela réduira les risques de rétention d’eau.
  • Pratiquer une activité sportive régulière… le meilleur allié de notre ligne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *