Garder une belle peau en vieillissant

Peut-on conserver un teint de jeune fille jusqu’à la fin de ses jours ? La réponse est clairement non ! Mais de nos jours, tout sénior est en droit de refuser d’afficher une peau terne et fanée.

Senior s'appliquant de la crème sur le visage

S’attaquer au vieillissement cutané

Chaque femme a entendu parler du collagène et de l’élastine, principales « armatures » de notre peau, ou plus précisément du derme, le tissu qui assure son soutien. Malheureusement pour les séniors, l’avancée en âge s’assortit de nombreux déficit et ces deux « partenaires » s’appauvrissent quand sonne le glas de la jeunesse. On assiste alors à un phénomène inéluctable, le vieillissement cutané.

Une meilleure hygiène de vie pour la peau aussi !

La perte d’élasticité des tissus, la modification de la texture de la peau (épaississement ou amincissement) et l’apparition d’anomalies superficielles (petits vaisseaux, taches brunes…) en sont les principaux signes. Les dermatologues distinguent le vieillissement intrinsèque – un phénomène naturel – et le vieillissement extrinsèque, dû à un ensemble de facteurs qui accélèrent le vieillissement naturel comme l’exposition aux UV, le tabac, les carences hormonales, le mode de vie, l’alimentation… S’il est impossible de combattre le premier, le second n’est plus une fatalité et peut être prévenu par une meilleure hygiène de vie assortie de traitements adaptés.

Le soleil notre deuxième ennemi

User sans abuser du soleil devrait être la règle d’or de celles et ceux qui tiennent à conserver une peau en pleine santé tout en se laissant caresser par ses rayons. Si ses bienfaits sont universellement connus, nombreux sont celles et ceux qui continuent d’ignorer l’un de ses principaux méfaits : le photo-vieillissement.

On s’aime, on se protège

Outre les risques de cancers (le vieillissement cutané photo-induit s’assortit souvent de cancers), des expositions excessives accélèrent inéluctablement le vieillissement de la peau. Avec le temps, une couperose brunâtre (les fameuses taches brunes) apparaît, le collagène et l’élastine se dégradent, la peau perd de sa souplesse et devient rugueuse. Une protection solaire efficace, de préférence haute protection, est donc indispensable.

Le vieillissement peut également être prévenu – et combattu – par une bonne hydratation (en buvant 1,5 litre d’eau par jour), ainsi que par l’utilisation de soins adaptés à chaque type de peau : des produits de soin dépigmentant aident à prévenir et à diminuer les taches de pigmentation. Le tabac doit être banni et le rythme biologique régulé par des horaires de sommeil suffisants. La nourriture joue également un rôle essentiel dans l’éclat du teint : l’alimentation doit être équilibrée, variée et sans excès.

Stop aux taches

Désormais, des produits efficaces et innovants permettent d’apporter une réponse adaptée et ciblée aux colorations pigmentaires disgracieuses, tant redoutées des séniors. Malgré l’âge, la peau retrouve ainsi son fonctionnement physiologique et son équilibre naturel grâce à des actifs qui respectent l’intégrité cutanée et aident la peau à restaurer ses propres capacités.

Les taches pigmentaires doivent être traitées dès leur apparition, sachant que le phénomène tendra à s’amplifier après 50 ans. Bon à savoir, certaines lignes de soin ciblent à la fois le visage, le décolleté et les mains, lieux de prédilection de ces disgracieuses marques du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *