Astuces pour prendre soin de ses cheveux blancs

Les cheveux vieillissent eux aussi. Ils deviennent plus cassants, plus fragiles, plus ternes. Mais avec quelques astuces, il est toujours possible de défier les signes du temps.

Senior aux cheveux blancs

Sublimer ses cheveux

Si notre peau a tendance à se rider avec l’âge, elle n’est pas la seule à subir le temps qui passe. Les cheveux vieillissent eux aussi. Ils deviennent plus cassants, plus fragiles, plus ternes. Mais avec quelques astuces, il est toujours possible de défier les signes du temps.

Avec l’âge, les cellules de l’organisme se régénèrent de moins en moins bien et nos crinières n’échappent pas à cette règle. Avec le temps, des cheveux blancs apparaissent, ils deviennent plus fragiles, perdent leur élasticité et résistent moins bien aux agressions extérieures. En résumé, la nature de nos cheveux change, il est donc nécessaire de changer – ou d’adapter – les soins à leur apporter.

Cheveux blancs, un signe du temps ?

L’apparition des premiers cheveux blancs est souvent vécue comme un signe prématuré du vieillissement. Mais ce phénomène est pourtant tout à fait normal ! Le blanchiment des cheveux provient du ralentissement puis de l’arrêt de la synthèse du pigment qui colore naturellement nos cheveux : la mélanine. Si ce phénomène a tendance à survenir à l’aube de nos 40 ans, certains ne seront jamais touchés… D’autres, à l’inverse découvriront leurs premiers cheveux blancs dès 25 ans ! C’est un fait : nous ne sommes pas tous égaux face à Dame Nature !

Des cheveux souvent moins résistants

A côté de la « dépigmentation », d’autres phénomènes liés au temps qui passe ont tendance à se manifester. Comme dans le cas de la peau, les substances qui servent à sceller les cellules épidermiques du cheveu entre elles diminuent et les pores sont plus apparents. Les cheveux deviennent poreux, secs et fragiles. Ils s’alourdissent plus rapidement sous le coup des agressions climatiques ou de la pollution.

Avec les années, un autre problème peut également venir s’ajouter : la chute des cheveux. Tout au long de notre vie, ceux-ci sont programmés pour se renouveler en permanence, la majorité étant en période de croissance (plus de 80% de notre chevelure), contre 10 à 15% en phase de chute. Conséquence : on perd, en temps normal, une cinquantaine de cheveux par jour. Mais à partir d’un certain âge, la repousse ralentit… ce qui explique bon nombre de crânes dégarnis.

Un seul mot d’ordre : les soigner !

Pas de panique ! Pour lutter contre le vieillissement de sa crinière, des solutions existent… il suffit de les chouchouter et de garder une bonne hygiène de vie ! La première chose à faire est de préserver ses cheveux des agressions inutiles : exit donc les crêpages, permanentes et autres couleurs à base d’ammoniaque. Dans les régions les plus ensoleillées, le soleil, la mer ou l’eau des piscines agressent le cheveu. Il faut donc les protéger avec des huiles capillaires ou des produits contenant des filtres solaires. Pour le brushing, préférez les chaleurs modérées en gardant le séchoir à distance.

Côté assiette, privilégiez les aliments riches en vitamine B8 comme les bananes, les fraises, les tomates, les carottes ou le pain complet. La vitamine B3 présente dans la levure, le riz, les fruits et légumes frais, stimule, quant à elle le cuir chevelu ce qui améliore son oxygénation et donc sa santé.

Pour lutter contre les chutes, pensez aux compléments alimentaires contenant de la cystéine et tyrosine, des substances qui limitent l’action de l’enzyme ennemi, et renforcent la fibre de cheveux. Toutefois si la chute est telle que des zones complètes sont à découvert, adressez-vous à votre médecin ou à un dermatologue qui vous proposera d’autres solutions… pouvant aller jusqu’à la chirurgie esthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *