Conserver une vie intime après 60 ans

Couple de seniors dans un lit

Les séniors toujours actifs !

Ils vivent plus longtemps, souvent en meilleure santé et ils sont nombreux à refaire leur vie après 60 ans. Dans leur vie, justement, l’amour a toute sa place. La sexualité aussi !

34% des séniors affirment que leur vie intime s’est améliorée depuis qu’ils ont 60 ans. A 75 ans, 69% des hommes et 43% des femmes ont une vie intime régulière. Et 90% des femmes en couple de plus de 50 ans déclarent avec eu une activité intime dans les douze derniers mois. Un constant éloquent sur l’évolution des mœurs en France : en 1992, elles n’étaient que 77% à l’affirmer et seulement 53% en 1970 ! L’idée d’une vie intime morose chez les séniors est donc dépassée !

Mieux d’après la thèse de Mattheus Lodenberg, chercheur à l’université de Stockholm en Suède, ils seraient même de plus en plus satisfaits de leur sexualité : 6 femmes sur 10 et 7 hommes sur 10 se disent comblés. De toute évidence, avoir une vie intime, qui plus est épanouie, à 60, 70 ou 80 ans et plus c’est possible et c’est même recommandé !

Etre âgé ne signifie pas être asexué. N’en déplaise aux jeunes générations qui préfèrent cantonner leurs aïeuls dans leurs rôles de grands-parents, la sexualité n’est plus un sujet tabou chez les anciens. En Chine, par exemple, on enseigne aux vieux qu’avoir une vie intime est l’un des secrets de la longévité. Non seulement c’est bon pour la santé et le moral mais plus on fait l’amour, plus on reste en forme.

Au fil des générations, les séniors réapprennent donc à écouter leurs envies. D’ailleurs, pourquoi s’en priver ? Ils vivent plus longtemps et souvent en meilleure santé. Et dans cette nouvelle vie, l’amour a toute sa place. La sexualité aussi, même si elle évolue avec l’âge. Elle devient plus lente, plus sensuelle et moins pulsionnelle. Elle n’est plus basée sur la performance mais elle y gagne en intensité.

Adieu la quête de la performance

L’un des secrets d’une vie intime épanouie tient notamment à l’acceptation des modifications de son corps et de celui de son partenaire. Les codes d’attraction évoluent au fil des années. Ce que nous aimons à 20 ans était différent à 30 ans et le sera d’autant plus à 80 ans ! On peut toujours être séduisant à 70 ans. Au niveau de la vie intime, c’est pareil. La libido ne diminue pas obligatoirement avec l’âge. La ménopause et l’andropause ne sont pas forcément responsables de la baisse du désir. Quand l’envie est là, les actes suivent, même différemment.

Sans médicaliser la vie intime des séniors, il existe toutefois quelques aides pour leur donner un coup de pouce : la fameuse pilule bleue pour les hommes, délivrée sur ordonnance à consommer avec modération et les gels pour les femmes.

Pas épargnés par les IST

En 1652, Blaise Pascal écrivait que l’amour n’a point d’âge, il est toujours naissant. Quatre siècles plus tard, ce constat est toujours d’actualité. Entre 2005 et 2009, les unions entre individus âgés de plus de 60 ans ont augmenté de 17% en France. Si l’amour y a toute sa place, les infections sexuellement transmissibles… aussi. Et les seniors ne sont pas épargnés. Ainsi, on pense souvent à tort que la jeunesse a le monopole du désir et des rapports non protégés.

Mais les séniors ne font pas figure d’exception ! Beaucoup ne se sentent pas concernés car à leur époque le sujet n’était pas mis sur le tapis. De plus à cet âge, les femmes ne sont plus exposées à une éventuelle grossesse… Autant dire que le port du préservatif comme moyen de contraception n’est pas encore entré dans leurs mœurs. Pourtant, le risque est bien réel. L’âge n’immunise pas contre les IST. Accepter les changements pour profiter pleinement de sa vie intime, c’est aussi se protéger.

Ces questions qui les taraudent…

Est-ce que la libido diminue avec l’âge ?

La libido, qui est le désir de l’autre, est stimulée par l’excitation et le plaisir. Elle diminuera donc si vous n’y pensez plus ou si vous n’avez plus de relations intimes. En revanche, si vous continuez à avoir des envies, des pensées… votre libido ne diminuera pas. Il faut juste l’entretenir !

Comment surmonter ses appréhensions quand on n’a pas eu de rapport intime pendant plusieurs années ?

C’est comme la bicyclette ! Quand on en a fait une fois, on ne l’oublie pas. Il faut que les choses se remettent en route. Ces appréhensions peuvent se transformer en excitation et devenir un stimulant. Faites-vous confiance !

Pourquoi l’hypertension s’accompagne souvent d’une baisse de libido ?

Le risque d’avoir des problèmes de santé augmente avec l’âge. Souvent, lorsque l’on souffre d’une maladie grave ou chronique, la libido a tendance à diminuer en raison de la place que prend la maladie dans notre vie (traitement, douleurs, perte de moral…). Toutefois la chute du désir n’est pas liée à l’âge mais bien à la maladie. Si l’on souffre de ces mêmes maladies en étant très jeune, on observe la même baisse du désir.

Un Commentaire

  1. Jeune Senior

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *